Notre actualité page 1

Le bateau d'hôtes Contre-Temps partage sa vie de bateau d'hôtes ....

 

En navigation, les dauphins sont souvent autour des coques, ils chassent les petits poissons que le Contre-Temps leur lève, ils virevoltent, enchainant plouff et pataplouff spectaculaires. Leur aérodynamisme stupéfait toujours l’équipage et ses hôtes mais « ce qui est beau est rare » dit-on, et dans le cas des dauphins, il est exceptionnel de réussir à saisir ces cabrioles, même si l’appareil photo est mis sur mode « rafales » !

 

Alors, quand Philippe et Karine viennent à bord avec une GoPro qu’ils savent utiliser, c’est un véritable cadeau qu’ils nous offrent en partageant leurs photos !

 

Drôlement contents sont le capitaine et le mousse, de partager avec vous ces beaux moments !Vlcsnap 2018 06 21 17h10m07s650Vlcsnap 2018 06 21 17h09m05s567Dauphin1Vlcsnap 2018 06 21 17h13m46s498


 

Le bateau d'hôtes Contre-Temps partage sa vie de bateau ....

Y8y9

France danemark juin 2018 ua pouEn cette année 2018, la coupe du monde de football est aussi de la partie de ce côté-ci de la terre : le capitaine, grâce à son habileté légendaire et à sa fameuse antenne TV fabriquée avec les batteurs du fouet que le papa de la mousse a offert il y a 6 ans, réveille, à 5h du matin, les occupants du Contre-Temps, pour voir le match France-Pérou !

Karine, notre hôte, ultra fan de foot, croit rêver !

Le score n’est pas grandiose mais le « petit dej - coupe du monde aux Marquises dans la baie des Verges en direct » sera un souvenir inoubliable pour tous !  

 

La coupe du monde de football continue… L’équipe de France étant toujours en course, il faut donc déployer toute une stratégie pour voir les matchs à n’importe quelle heure…

Le France-Danemark se visionne donc à 4h30 du matin, chez Tipiero et Rose, à Hakahetau, Ua Pou, accompagné par des enfants de bateau supporter à fond !


 

Et une carte postale dans le dernier "Multicoques le mag", en français et en anglais.... Merci Gilles

 

Postcards mw160 1175Postcards mw160 1175 (1.53 Mo)

Cartes postales mm189 1174 1Cartes postales mm189 1174 1 (1.52 Mo)

 


 

Le bateau d'hôtes Contre-Temps partage sa vie de bateau d'hôtes ....

 

Lorsque les hôtes viennent avec un drone qu'ils font décoller du bateau devant "la cathédrale" de Ua Pou, ça donne ça, l'une des plus belles photos, sans doute, du Contre-Temps !

Drone caillou cathedrale ua pou


Le bateau d'hôtes Contre-Temps partage sa vie de bateau d'hôtes ....

 

Quand la mer, le soleil, et les hôtes sont en harmonie, il fait bon trainer sur la cote sous le vent de Ua Pou… Baignade dans la baie de Hakaotu, isolée de tout, visite guidée de la baie de Hakamaii, petit tour autour du motu Mouku, bavardages légers et discussions intenses pour refaire le monde, les pieds au-dessus du Pacifique, ….

Et dire que pendant ce temps-là, certains se prennent au sérieux !

 

R3

R2

R1


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour une journée ou plus, 

C’est avoir la chance de retrouver des hôtes pour une autre balade d’un jour à Nuku Hiva, comme quoi, quand c’est bon, on y revient !

C’est redevenir un cascadeur adolescent tout en profitant de la fraicheur d’une cascade cachée …

C’est abuser sans complexe des sourires accrochés aux lèvres pour plus de la journée…L1L2L3


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour une journée ou plus, 

C’est prendre une grande bouffée d’air frais, sous voiles, autour de la ronde Ua Pou et redevenir léger comme les fous qui dansent autour des coques…

C’est se sentir vivant dans une eau claire et profonde.

C’est s’entourer de personnes curieuses, bienveillantes et, du coup, s’éloigner facilement des sectaires bornés qui croient tout savoir sur tout, et surtout sur les marquisiens…J1J2

 


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour un séjour de 10 jours en famille et en camping,


C’est se laisser le temps de respirer l'énergie des lieux et des personnes,
C’est profiter des rencontres gourmandes et sportives pour trouver un autre souffle dans un périple qui traverse le monde en vélo.
C’est un métissage heureux entre l'équipage et des terriens venus de loin...P1030489

rencontre à Hooumi

P1030502P1030535

camping à Ua Huka et AnahoP1030520

Nils lit, partout, tout le temps

P1030536P1030524

des campeurs chargés

P1030528

P1030527P1030531

Des enfants qui dorment en navigation

P1030533

Un joli thon, enfin, l'équipage peche!

P1030544

nos hôtes profitent de leçon de va'aP1030553P1030547

et du kayak, avec Siloé, qui fait le ravitaillement

P1030558

balade et pique nique à la cascadeP1030556

P1030538

navigation tranquille

P1030567

en arrivant à Nuku Hiva, les dauphins nous font la fete, les raies Manta ensuite...


Le bateau d'hôtes Contre-Temps partage sa vie de mouillage...

Le Contre-Temps a fait coques neuves grace à l'aide efficace de nos deux travailleurs Cohu et Mareva ! Le voilà assorti aux lunettes du capitaine...P1030442P1030451

 


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour une journée ou plus,

 

C’est brasser des découvertes, tant humaines qu’esthétiques, et s’approprier ces petits moments de grâce, qui rendent l’instant inoubliable.

C’est sentir l’énergie des éléments et des individualités qui, sensibles aux mêmes choses, font corps face à la beauté de la mer et des lieux.

C’est ainsi choisir de profiter de l’instant et de le faire durer, peut être pour une vie, nos hôtes deviendront ils résidents ?!H1H2H4H5H6

 


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour plus d’un jour, à l’occasion d’un séjour Nuku Hiva – Ua Huka – Ua Pou – Nuku Hiva,

C’est faire découvrir les sources de la culture Maor’i à nos deux hôtes venues d’Hawaï et partager avec elles notre passion pour les vieilles pierres, les sites cachés, les légendes et les marquisiens. C’est profiter d’escales multiples pour provoquer les rencontres entre deux cultures qui se connaissent depuis longtemps, mais portées par des personnages tellement différents.

C’est aussi, pour l’équipage, s’exercer à l’accueil à l’américaine version île !

C’est ainsi sortir de sa zone de confiance pour apprendre des autres, au rythme lent et serein de la mer et des rencontres !G8G6G5 même pas mal au coeur!G4G3 plouff à Anaho pour NeolaG2

la rudesse de Ua HukaG1

 

Diner à la  franco marquisienne 


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour une journée ou plus, 

C’est prendre les évènements et éléments comme ils viennent, tout en partageant des impressions et des rires autour du seau qui s’échange entre mère et fille, seau dénommé désormais du prénom du dernier qui l’a utilisé ! Hôtes tellement sereines malgré la situation…

C’est s’éloigner consciemment de ceux qui se disent indispensables pour s’approcher joyeusement de ceux qui apaisent et sont dans la générosité !E1E3E2E4E5E6


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour plus d’un jour, à l’occasion d’un séjour Tahuata – Fatuiva – Hiva Oa – Ua Pou,

C’est, pour l’équipage, accueillir à son bord un cadeau-symbole, rappel de poissons péchés et rêvés et de bons moments passés ensemble. Merci.

C’est tenter de vivre la légende du caillou à poissons, ancestraleF1 !


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour plus d’un jour, à l’occasion d’un séjour Tahuata – Fatuiva – Hiva Oa – Ua Pou,

C’est pour Elisabeth CPE au collège, son époux Xavier CPEC – spécifique pour chien !- et Luc, arrivant tout droit de la Réunion - sans gluten et sans viande industrielle ! - se laisser porter par une mer un  peu houleuse, mais somme toute vite apprivoisée, vers le Sud des Marquises, tellement « naturel ». C’est découvrir les amitiés de l’équipage à Hanamoenoa et à Hanavave et partager avec elles des moments uniques et sensibles, tant esthétiques qu’humains. C’est toucher du doigt la profondeur de gens humbles et tellement riches.

D4D5D6D12D7D8D9 1


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour plus d’un jour, à l’occasion d’un séjour Tahuata – Fatuiva – Hiva Oa – Ua Pou,

C’est aussi rire heureusement de ses lubies et de soi même !

C’est pour l’équipage respirer à l’unisson avec des hôtes ouverts aux autres, en harmonie…D1D2D3D11

Nos voeux pour 2018

Carte de voeux 2017

Devenir l’hôte du Contre-Temps pour plus d’un jour, à l’occasion d’un séjour Hiva Oa – Tahuata – Fatuiva – Tahuata – Ua Pou,

C’est, pour des hôtes estomaqués par tant d’humanité, rencontrer, à Hanavave, les amis de l’équipage « à la mer » et partager la messe et le réveillon de Noël avec Lea et Sopi, qui, pour deux nuits, accueillent de manière impromptue la petite famille, faute au mal de mer chronique de Lilith ! C’est, pour la petite Victoria, avoir son premier coup de cœur pour François, l’ainé des enfants et pour tout le monde, continuer les jolies rencontres avec Désirée et Jacques pour le déjeuner du 25 … Que de cochons au four, de poissons crus et de poke papaye-ananas dévorés ! C’est encore et toujours être soufflé par la beauté du couché de soleil, tellement unique au fin fond de cet archipel que l’équipage aime tant faire découvrir…

C’est, enfin, pour notre hôte, à l’occasion du retour vers Ua Pou, profiter de toute cette beauté avec le sourire et dans le calme d’une nature apaisante, grâce à la dextérité maritime du capitaine et à la surveillance sans faille de Sikaflex C’est s’harmoniser aux éléments qui flattent nos yeux et nos cœurs, soumis tellement docilement à tant de splendeurs !C2C3C7C8C10C11C12C13C14C15


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour plus d’un jour, à l’occasion d’un séjour Hiva Oa – Tahuata – Fatuiva – Tahuata – Ua Pou,

C’est, pour un papa en pleine forme, faire découvrir à sa petite Victoria de 3 ans et toutes ses dents - et encore plus de mots-, les bonds des dauphins à longs becs, l’eau claire comme dans un lagon dans la baie de Apatoni et les bases de la navigation avec l’aide du capitaine, subjugué et sous le charme, tandis que la maman survit péniblement à une mer pourtant belle comme le jour !

C’est, appareil photo à la main et chapeau de paille à la Grace Kelly, devenir un découvreur de terre incognito façon XXIeme siècle : Fatuiva l’admirable, sans la petite, épuisée par temps de nouvelles choses… C’est s’ouvrir paisiblement à la nouveauté, en toute simplicité et sécurité…B1B2B4B5B6B8B9B10


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour plus d’un jour, à l’occasion d’un séjour Hiva Oa – Tahuata – Fatuiva – Tahuata – Ua Pou,

C’est, pour l’équipage, un départ de Taipivai, par très beau temps, pour aller chercher nos hôtes à Hiva Oa, accompagné par les fous, curieux comme des chouettes, et, encore et toujours, l’émerveillement de voir Nuku Hiva de la mer … C’est aussi, pour le capitaine, le moment de tester les lunettes anti mal de mer ! Boff… C’est profiter du spectacle toujours magique du lever du soleil entre Hiva Oa et Tahuata, dans un canal du Bordelais calme comme un matin. C’est grandir dans sa tête en voyant du beau  toujours loin devant soi!A3A4A5A6A7A8A9


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour une journée ou plus, 

C’est, pour le Contre-Temps, et pour la première fois, être acteur d’un voyage de noces de deux jeunes amoureux ! Hum… C’est aussi, pour la mousse, ressentir une émotion sensible immédiate quand elle découvre que nos hôtes sont en lien avec l’un des enfants de l’équipage – Quentin le paysagiste – Sniff ! C’est toucher du doigt l’incroyable petitesse du monde et la beauté des belles rencontresA2A1


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour une journée ou plus, 

C’est, le jour d’anniversaire d’un papa germain malheureusement nauséeux, se faire entrainer par son petit Félix dans ses activités diverses et variées, sous le regard attentif d’une maman curieuse et francophone et dans une nature toujours divinement magnifiée par le soleil ! C’est, pour la mousse, (re)jouer malicieusement le rôle de tatie en s’acquittant tout de même – et un peu - de ses taches !P1P2P3P4P5P6P7P8P9

 


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour une journée ou plus, 


C’est embarquer dans nos périples un fou de drone ultra miniaturisé pour un maximum de performances, une jolie vehine émerveillée par la beauté des montagnes et des Manta, et un bébé, écroulé de grand air et de belles images ! C’est, pour l’équipage, se faire aussi emporter par l’énergie d’une petite famille pétillante et euphorisante de Raiatea !P1020800P1020849P1020848P1020840P1020816P1020811P1020858

« Une journée sur le bateau d’hôtes Contre-Temps »


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour une journée ou plus, 

C’est naviguer, en famille ou entre amis, sur un catamaran confortable et sûr, pour gouter le délicieux frisson de la liberté,

Blog site 0

 

Blog site 1
Blog site 15
Blog site 6

C’est abandonner ses idées reçues et porter un autre regard sur les Marquises au travers de rencontres authentiques.

Blog site 18Blog site 20Blog site 22Blog site 23Blog site 24


Devenir l’hôte du Contre-Temps pour une journée ou plus, 

C’est admirer au plus près la biodiversité de l’archipel : les dauphins, les raies Manta, les tortues, et plus haut, qui les surveillent, les frégates, les fous, les sternes … Mais aussi la flore et la faune terrestres si riches.

Blog site 8Blog site 9Blog site 28Blog site 32Blog site 33Blog site 34Blog site 35Blog site 36Blog site 50Blog site 54Blog site 57

C’est explorer des vallées oubliées, accessibles uniquement par la mer, et laisser ses pas errer dans les chemins faciles et ombragés, bordés de vestiges du passé, loin des circuits touristiques convenus.

Blog site 10Blog site 25Blog site 26Blog site 30Blog site 39Blog site 46Blog site 47Blog site 51Blog site 56Blog site 59Blog site 61

C’est, au détour d’un banian, découvrir une cascade et s’y rafraichir. C’est faire corps avec une nature vierge et sauvageBlog site 38Blog site 13Blog site 2

C’est partager un repas préparé par le capitaine et s’enivrer des saveurs locales dans un décor somptueux,Blog site 3Blog site 14

C’est se laisser envouter par les légendes et bons mots marquisiens que Cécile vous raconte passionnément.Blog site 5Blog site 65

 

« Une journée sur le bateau d’hôtes Contre-Temps »

C’est, finalement, partager une éthique du voyage, loin des sentiers battus, respectueuse de l’environnement et des habitants.

C’est abandonner le statut de touriste consommateur pour devenir un voyageur, un explorateur, un observateur, soucieux de comprendre et d’apprendre.

C’est être capable d’abandonner ses certitudes, pour mieux s’enrichir, pour mieux s’imprégner d’une réalité différente, et, à l’issue du voyage, changer, peut être, un petit peu, son regard sur le monde.Blog site 66

Ajouter un commentaire

 
×